Chichinette, ma vie d'espionne

Metz 1945. Dans la Lorraine occupée, Marthe Hoffnung Cohn réussi à berner les nazis. Son nom de code : « Chichinette, la fauteuse de troubles ». 74 ans plus tard, âgée de 99 ans, elle fait le tour du monde comme une rock star et témoigne inlassablement de son histoire.
Chichinette, ma vie d'espionne
  • Titre original : Chichinette - Wie ich zufällig Spionin wurde
  • Fiche mise à jour le 08/11/2019
  • Année de production : 2018
  • Réalisé par : Nicola Alice-Hens
  • Date de sortie : 30 octobre 2019
  • Date de reprise : non renseignée
  • Distributeur France : Urban Distribution 
  • Distributeur international : Urban Distribution International 
  • Durée : 89 minutes
  • Origine(s) : Allemagne France 
  • Genre(s) : Documentaire 
  • Pellicule : couleur
  • Format de projection : 1.78
  • Format son : 5.1, français, anglais ST français
  • Visa d'exploitation : non renseigné
  • Budget : non renseigné
  • Site officiel : non renseigné
  • Indice Bdfci :
    66%

Vos commentaires et critiques :

L'esprit de résistance, ça conserve… Marthe Hoffnung Cohn en est le plus éclatant exemple. Marthe est née le 13 avril 1920 à Metz, ville redevenue française au lendemain de la Grande Guerre. Elle a donc 99 ans, vous avez bien lu, et elle continue à parcourir le monde pour témoigner encore et encore de son incroyable destin, non par narcissisme mais parce qu'elle est convaincue depuis toujours que l'indicible peut se reproduire si on n’y prend garde, et que l'esprit de résistance face aux idéologies de haine et de rejet doit se nourrir des exemples du passé.
L'incroyable destin commence quand Marthe, jeune juive orthodoxe amenée lors de la déclaration de guerre de 1939 à fuir vers le Sud, se réfugie avec sa famille à Poitiers. En 1942, la sœur de Marthe est arrêtée par les SS et déportée. Quant au premier fiancé de Marthe, entré en Résistance, il sera capturé et fusillé au Mont Valérien. Marthe organise la fuite de sa famille en zone libre à Marseille et la jeune femme finira par rejoindre l'armée de la France libre à la libération de Paris.
À ce point de son histoire, Marthe, aurait pu se satisfaire d’avoir fait son devoir et d’avoir survécu. Mais non : repérée comme parfaite germanophone par le colonel Fabien, Marthe se voit proposer la mission de s'infiltrer dans l'Allemagne chancelante mais encore nazie au début de l'année 1945. Se faisant passer pour allemande, elle donnera des renseignements essentiels pour la victoire finale.
La jeune réalisatrice allemande Nicola Alice Hens a choisi de suivre Marthe dans une de ses tournées à travers l'Europe, dévidant au long du voyage l'écheveau de sa vie, dévoilant aussi l'humour et la joie de vivre de l'ex-espionne lorraine ainsi que l'amour et la complicité qui la lie au Major Cohn, le médecin américain qu’elle a épousé et avec qui elle vit désormais à Los Angeles.
Pour évoquer des moments du passé, Nicola Hens a aussi intégré des parties en animation, apportant une vraie poésie au récit de la vie extraordinaire de cette femme d’exception, qui fit génialement la nique aux nazis et qui fait tout encore pour qu'ils ne repointent jamais et nulle part le bout de leur nez.