Accueil » Personnalités » Hirokazu Kore-eda » Biographie

Hirokazu Kore-eda

Vous connaissez Hirokazu Kore-eda ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Hirokazu Kore-eda sur bdfci.info
Date de naissance : 06 juin 1962
Hirokazu Kore-eda est né le 6 juin 1962 à Tokyo. Diplômé de l’université Waseda en 1987, il intègre la société TV Man Union où il réalise plusieurs programmes documentaires primés. En 2014, il lance sa société de production Bun-Buku. En 1995, son premier long métrage MABOROSI, adapté du roman de Teru Miyamoto, remporte l’Osella d’or de la 52e Mostra de Venise. AFTER LIFE (1998), sorti dans plus de trente pays, apporte à Kore-eda une renommée internationale. En 2001, DISTANCE est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes. NOBODY KNOWS (2004), quatrième long métrage du réalisateur, vaut à Yūya Yagira, son acteur principal, de devenir le plus jeune lauréat du prix d’interprétation masculine du Festival de Cannes. En 2006, HANA, film centré autour du thème de la vengeance, marque sa première incursion dans le registre du film historique. En 2008, il signe le drame familial
STILL WALKING, qui reflète son expérience personnelle, et est encensé dans le monde entier. En 2009, AIR DOLL est projeté en première mondiale dans la section Un certain regard du 62e Festival de Cannes, où il est salué pour l’originalité de son traitement d’une fantaisie érotique. En 2011, I WISH – NOS VŒUX SECRETS remporte le prix du meilleur scénario au 59e Festival International du film de San Sebastián. En 2012, Kore-eda s’essaie à la fiction télé avec la série GOING HOME. TEL PÈRE, TEL FILS (2013), prix du jury au Festival de Cannes, reçoit le prix du public aux festivals internationaux de San Sebastián, Vancouver et São Paulo et bat le record d’entrées de ses précédents films dans de nombreux territoires. En 2015, NOTRE PETITE SŒUR, projeté en compétition au Festival de Cannes, récolte quatre Japan Academy Prize, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur, ainsi que le prix du public au Festival de San Sebastián. En 2016, APRÈS LA TEMPÊTE est présenté en première mondiale dans la section Un certain regard du 69e Festival de Cannes. Kore-eda produit également les films de jeunes cinéastes japonais : KAKUTO, de Yūsuke Iseya, présenté au Festival international du film de Rotterdam en 2003 ; WILD BERRIES (2003), écrit et réalisé par Miwa Nishikawa, dont le deuxième long métrage, SWAY, est présenté à la Quinzaine des réalisateurs 2006 ; ENDING NOTE: DEATH OF A JAPANESE SALES MAN (2011), de Mami Sunada, qui bouleverse les spectateurs du monde entier.
Retour Haut de page