Accueil » Films » Année 2015 » » Description générale

Pauline s'arrache TP

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Pauline s'arrache
Fiche mise à jour le 17/01/2016
Classification : Tous publics
Année de production : 2015
Réalisé par : Émilie Brisavoine
Date de sortie : 23 décembre 2015
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Jour2Fête 
Distributeur international : non renseigné
Durée : 89 minutes
Origine(s) : France 
Genre(s) : Conte documentaire 
Pellicule : couleur
Format de projection : 1.85
Format son : 5.1
Visa d'exploitation : 143272
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
75%

6,5/10
(25 votes)
Imdb
3
3,9/5
(144 votes)
Allociné
3
6,6/10
(288 votes)
Senscritique
3
Synopsis :
Ça commence comme un conte de fées: il y a une reine, un roi et leurs beaux enfants, Pauline, Anaïs et Guillaume. Mais c'est un plus compliqué que ça en fait.

Vos commentaires et critiques :

P.[10]

« On s'aime mal, mais on s'aime fort. »

Pauline, 15 ans, est la seule de la fratrie à vivre encore avec ses parents. Entre sa mère, une ancienne reine de la nuit, et son père qui se travestit, son quotidien est explosif. Pauline est filmée pendant deux ans par sa demi-sœur Emilie, qui mélange des archives familiales et des images prises sur le vif... On y découvre une jeune fille pleine de vie, parfois agaçante mais au charme désopilant, très amoureuse d'un musicien. Pendant les deux années où la caméra la suit se joue une question fondamentale : quand et comment devient-on adulte ? Quel est le bon moment pour quitter le giron familial, pour «s'arracher».

Parfois irritant, parfois drôle, parfois émouvant, ce portrait de famille filmé à la façon de "Tarnation" de Jonathan Caouette se révèle finalement extrêmement sincère et touchant. Un film surprenant à bien des égards.

 


Retour Haut de page