Last Christmas

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 12,00 pour 1 vote(s)
Kate traîne derrière elle une série de mauvaises décisions et erre dans Londres au son des grelots accrochés à ses bottes de lutin, seul emploi qu’elle ait réussi à décrocher dans une boutique de Noël. C’est pourquoi elle n’en croit pas ses yeux quand elle rencontre Tom qui semble voir en elle bien plus que ce qu’elle laisse paraître. Alors que la ville se pare de ses plus beaux atours pour les fêtes de fin d’année, rien ne semblait les prédisposer à nouer une relation. Mais parfois, il suffit de laisser opérer la magie de Noël, d’ouvrir son cœur et d’y croire…
Last Christmas

Vos commentaires et critiques :

Kate (Emilia Clarke, la ravissante Mère des dragons de Game of Thrones), très bonne dans ce premier rôle comique) ne l’a pas facile. Sa vie privée est faite d’une suite ratée d’aventures d’un soir. Sa vie professionnelle? Elle officie comme elfe dans un magasin de Noël sous la coupe de Santa (Michelle Yeoh), patronne sévère s’il en est une. En quelques mots? Sa vie ne mène nulle part. D’autant qu’elle n’a pas de logement, qu’elle s’est brouillée avec ses parents et qu’elle a le don de se mettre ses amis à dos. Le tout est rendu dramatique à souhait par le fait qu’on apprend rapidement que Kate a été gravement malade, qu’il ne faudrait pas qu’elle boive plus que de raison et qu’elle devrait prendre soin de sa santé. La rédemption arrive (nous sommes à Noël après tout) sous la forme d’un homme (on aurait pensé qu’Emma Thompson, coauteure du scénario ait un peu plus d’imagination en ces temps de post-#MeToo) en la personne de Tom (Henry Golding), son exact opposé. Tom prend le temps de «regarder en l’air» afin de voir la beauté cachée de Londres, où le film se déroule, mantra facile et léger comme un flocon fondu trop vite. Tom est gentil, patient, aimable. Il dit toujours ce qu’il faut dire. Il aide Kate à se sentir mieux. Mais Tom disparaît de temps en temps, suffisamment pour que Kate s’inquiète et se sente insécure. Toutefois, elle se soigne et suit son exemple. Elle commence par faire du bénévolat dans le même organisme d’aide aux sans-abri que lui. Elle se réconcilie avec ses parents (Emma Thompson tient d’ailleurs le rôle de sa mère). Fait amende honorable auprès de ses amis et aide sa patronne à tomber amoureuse.

La patience du public est récompensée à la fin, qui est émouvante. Certes une comédie romantique un peu bancale, mais qui vous fera passer un agréable moment.