Accueil » Films » Année 2017 » » Description générale

A Beautiful Day

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : You Were Never Really Here
Fiche mise à jour le 11/10/2017
Année de production : 2017
Réalisé par : Lynne Ramsay
D'après l'oeuvre originale de : - Jonathan Ames (Tu n'as jamais vraiment été là)Date de sortie : 08 novembre 2017
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : SND 
Distributeur international : non renseigné
Durée : 85 minutes
Origine(s) : Grande-Bretagne 
Genre(s) : Thriller Drame 
Pellicule : couleur
Format de projection : 2.39 Scope
Format son : 5.1
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
74%
Synopsis :
La fille d’un sénateur disparaît. Joe, un vétéran brutal et torturé, se lance à sa recherche. Confronté à un déferlement de vengeance et de corruption, il est entraîné malgré lui dans une spirale de violence...

Vos commentaires et critiques :

A_Beautiful_Day

CANNES 2017: COMPÉTITION

Un enfer pavé de mauvaises intentions

Lauréate à deux reprises du prix du jury cannois pour ses courts métrages Small Deaths, en 1996, et Gasman,en 1998, la réalisatrice écossaise Lynne Ramsay a obtenu une mention spéciale à Un certain regard pour Ratcatcher (1999), puis le prix de la jeunesse en 2002 pour Le voyage de Movern Callar. Elle revient en compétition, six ans après We Need to Talk About Kevin, en adaptant un roman de Jonathan Ames, intitulé Tu n’as jamais vraiment été là (2013), qui raconte les efforts déployés par un ancien combattant traumatisé pour sauver une adolescente des griffes d’un réseau de prostitution. Un thème qui n’est pas sans sans évoquer les scénarios de Taxi Driver (1976) de Martin Scorsese et Hardcore (1979) de Paul Schrader, écrits par ce dernier, tout en offrant à Joaquin Phoenix une composition comme il les aime, et qui en fait l’un des favoris pour le prix d’interprétation masculine. Lui qui a déjà été cité à trois reprises à l’Oscar sans l’obtenir, vient d’incarner Jésus Christ dans Mary Magdalene de Garth Davis et s’apprête à tourner sous la direction de Jacques Audiard le western The Sisters Brothers.


Retour Haut de page