Accueil » Films » » Description générale

Le Mystère Clouzot

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Le Mystère Clouzot
Fiche mise à jour le 16/10/2017
Année de production : non renseignée
Réalisé par : Henri-Georges Clouzot
Date de sortie : non renseignée
Date de reprise : 08 novembre 2017
Distributeur France : Les Acacias 
Distributeur international : non renseigné
Durée : non renseignée
Origine(s) : France 
Genre(s) : Classique 
Pellicule : noir et blanc & couleur
Format de projection : non renseigné
Format son : non renseigné
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
70%
Synopsis :
Henri-Georges Clouzot (1907-1977), connu pour ses thrillers en noir et blanc comme Les Diaboliques ou Le Salaire de la peur (dont William Friedkin a tourné le remake Le Convoi de la peur) est un nom majeur du cinéma français, chez qui l’on croise Pierre Fresnay, Simone Signoret, Louis Jouvet, Suzy Delair, Charles Vanel, Yves Montand… Une rétrospective Intégrale, en copies restaurées grâce à Pathé, Gaumont, TF1 Studio, Studio Canal, Les Films du Jeudi, Les Acacias.

Vos commentaires et critiques :

L'Assassin habite au 21 de Henri-Georges Clouzot (1942, 1h28)
Un serial killer sévit à Montmartre. L’enquête mène dans une pension aux résidents atypiques… Produit par la Continental, société allemande de production de cinéma français sous l’Occupation, un polar et vaudeville avec Suzy Delair, Pierre Fresnay, Noël Roquevert, Pierre Larquey.

Le Corbeau de Henri-Georges Clouzot (1943, 1h32) 
Des lettres anonymes ciblent les notables d’une petite ville de province, particulièrement le docteur Germain… Écho sulfureux à l’Occupation et à la collaboration, un chef-d’œuvre, avec Pierre Fresnay, Ginette Leclerc.

Quai des Orfèvres de Henri-Georges Clouzot (1947, 1h46)
Une chanteuse accepte de dîner avec un homme d’affaires. Son mari jaloux (Bernard Blier) se rend chez l’homme - bientôt retrouvé mort… Clouzot, réhabilité après avoir été interdit de travailler à la Libération, revient avec cette enquête noire et romanesque. Avec Louis Jouvet et Suzy Delair.

Manon de Henri-Georges Clouzot (1949, 1h45)
À la Libération, on découvre deux amants fugitifs sur un bateau, Manon et Robert... Adaptation libre de Manon Lescaut de l’abbé Prévost, le récit d’un amour passionné et cruel, avec Cécile Aubry et Michel Auclair.

Miquette et sa mère de Henri-Georges Clouzot (1950, 1h35)
La Belle Époque. Miquette travaille avec sa mère. Urbain, neveu du marquis local, est épris d’elle, ce qui déplaît fortement au marquis... Une comédie parodique, avec Danièle Delorme, Bourvil,  Louis Jouvet.

Retour à la vie d’André Cayatte, Georges Lampin, Henri-Georges Clouzot et Jean Dréville (1949, 2h)
Le retour à la vie normale d’anciens prisonniers et déportés, en cinq histoires… Premier film à sketches français de l’après-guerre, dont celui signé par Clouzot, avec Louis Jouvet et Jo Dest.

Le Salaire de la peur de Henri-Georges Clouzot (1953, 2h36)
Des Européens réfugiés au milieu de l’Amérique centrale désespèrent de repartir. On recherche bientôt des hommes pour transporter de la nitroglycérine... Palme d’or, Ours d’or, un thriller avec Charles Vanel et Yves Montand.

Les Diaboliques de Henri-Georges Clouzot (1955, 1h57)
Deux femmes, épouse et maîtresse d’un même homme, se lient pour se débarrasser de lui… Chef-d’œuvre noir au suspense redoutable, avec Simone Signoret, Véra Clouzot, Paul Meurisse, Charles Vanel.

Les Espions de Henri-Georges Clouzot (1957, 2h05)
Le propriétaire d’une clinique psychiatrique au bord de la faillite accepte de cacher un certain Alex, traqué par les services secrets... Un film d’espionnage et d’amour, jouant avec l’absurde et le kafkaïen.

La Vérité de Henri-Georges Clouzot (1960, 2h10)
Dominique Marceau est accusée du meurtre de son amant. Jeune femme libérée dont les mœurs choquent, elle raconte son histoire… Un film de procès et d’amour éblouissant, avec Brigitte Bardot, tragédienne magnifique, Sami Frey, Charles Vanel.

La Prisonnière de Henri-Georges Clouzot (1968, 1h46)
Josée, compagne d’un artiste, tombe sous la coupe d’un galeriste qui photographie les femmes nues dans des positions parfois humiliantes… Parfum de soufre, avec Élisabeth Wiener, Laurent Terzieff, Bernard Fresson.

 

 

 


Retour Haut de page