Accueil » Films » Année 2016 » » Description générale

Argent amer

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 16,00 pour 1 vote(s)
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Ku Qian (Bitter Money)
Fiche mise à jour le 27/11/2017
Année de production : 2016
Réalisé par : Wang Bing
Date de sortie : 22 novembre 2017
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Les Acacias 
Distributeur international : Pyramide International 
Durée : 157 minutes
Origine(s) : Hong-Kong France 
Genre(s) : Documentaire 
Pellicule : couleur
Format de projection : 16/9 DCP
Format son : 5.1
Visa d'exploitation : 747743
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
76%
Synopsis :
À peine sortis de l’adolescence, Xiao Min, Ling Ling et Lao Yeh ont des rêves plein la tête. Quittant leur village du Yunnan, ils partent grossir la main d’œuvre de Huzhou, une cité ouvrière florissante des environs de Shanghai. Soumis à la précarité et à des conditions de travail éprouvantes, ils veulent quand même croire en une vie meilleure.

Vos commentaires et critiques :

Argent_amer

Des rues d’entrepôts, au rez-de-chaussée, les ateliers de couture, à l’étage, des dortoirs misérables. Nous sommes dans un des lieux de l’esclavage industriel moderne, là où se fabriquent les vêtements que nous portons. Pas seulement ceux de la grande distribution, mais aussi ceux des marques de luxe. Wang Bing, observateur précieux de la Chine d'aujourd'hui (Les Trois Sœurs du Yunnan, Àla folie, Ta’ang), nous immerge dans cet univers de labeur où l’on travaille à la commande, jour et nuit, et s’approche au plus près des êtres, saisissant leur individualité dans un monde qui n’en a que faire, nous faisant témoins de leur existence. C’est poignant et magnifique. Une rencontre rare à ne pas manquer!


Retour Haut de page