Accueil » Films » Année 2018 » » Description générale

Ultra rêve

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 14,00 pour 1 vote(s)
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Ultra rêve
Fiche mise à jour le 30/08/2018
Année de production : 2018
Réalisé par : Caroline Poggi Jonathan Vinel, Yann Gonzalez, Bertrand Mandico
Date de sortie : 15 août 2018
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : UFO Distribution 
Distributeur international : Ecce Films 
Durée : 84 minutes
Origine(s) : France 
Genre(s) : Festival 
Pellicule : couleur
Format de projection : 1.66/16mm film 1 - 1.33/35mm film 2- 2.35 Scope film 3
Format son : 5.1
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
77%

Synopsis :
Un programme de 3 courts métrages :

- AFTER SCHOOL KNIFE FIGHT de Caroline Poggi et Jonathan Vinel (21′ – 16 mm)
Laetitia, Roca, Nico et Naël se retrouvent au terrain vague pour leur ultime répétition. Leur groupe n’existera bientôt plus car Laëtitia va partir loin pour ses études. C’est l’histoire de ces jeunes adultes qui n’ont pas envie de se dire au revoir.
- LES ÎLES de Yann Gonzalez (23′ – 35 mm)
Des personnages traversent un dédale érotique et amoureux avec le désir pour seul guide.
- ULTRA PULPE de Bertrand Mandico (38′ – 35 mm)
Station balnéaire abandonnée? Fin de tournage d’un fil fantastique sur la fin d’un monde. Deux femmes, membres de l’équipe de cinéma, l’une actrice, l’autre réalisatrice, Apocalypse et Joy, sont sur le point de mettre fin à leur relation amoureuse.

Vos commentaires et critiques :

Ultra_reve

Trois courts. Trois contes. Un groupe se retrouve dans un terrain vague avant de se séparer peut-être à jamais. Des personnages traversent un dédale érotique et amoureux. La fin de tournage d’un film fantastique sur la fin du monde. Une orgie sur une scène de théâtre. Des adeptes de la branlette, des amoureux, un monstre étrangement attirant. Des histoires à l’intérieur des histoires… Avec ces trois récits crépusculaires, on entre avec délectation dans des territoires troubles, délirants et mélancoliques de cette nouvelle vague d’un cinéma français de l’imaginaire, libre, romantique, foisonnant. Un délice de créativité. On n’adhère ou pas.


Retour Haut de page