Accueil » Films » Année 1964 » » Description générale

L'Évangile selon saint Matthieu

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 18,00 pour 1 vote(s)
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Il Vangelo secondo Matteo
Fiche mise à jour le 16/04/2017
Année de production : 1964
Réalisé par : Pier Paolo Pasolini
Date de sortie : 03 mars 1965
Date de reprise : 18 juin 2003
Distributeur France : Carlotta Films 
Distributeur international : Titanus Distribuzione 
Durée : 137 minutes
Origine(s) : Italie France 
Genre(s) : Historique 
Pellicule : noir et blanc
Format de projection : 1.85
Format son : Mono
Visa d'exploitation : 28970
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
68%
Synopsis :
Un ange vient annoncer à Joseph que sa femme Marie attend le fils de Dieu : Jésus. Jésus s’approche de Jean-Baptiste près du Jourdain et est fait Christ. Il se retire ensuite dans le désert pendant quarante jours et quarante nuits puis s’en va prêcher la bonne parole entouré de quelques disciples. Il opère une dizaine de miracles et entre dans la ville acclamé par la foule. Trahit par Judas, il meurt sur le Golgotha. Son dernier cri renverse les murs de la ville. Il ferme les yeux dans une lumière éblouissante et ressuscite trois jours plus tard.

Vos commentaires et critiques :

Lvangile_selon_saint_Matthieu

Il Vangelo secondo Matteo est sans doute le plus beau film réalisé sur le Nouveau Testament. Pasolini est, avec Rossellini, le cinéaste qui a le plus -et le mieux- interpellé le message christique. Fidélité au texte, fulgurante beauté plastique (influence de la peinture), thèmes riches (la mère et la filiation, la trahison et la mort, l'amour...). L'oeuvre marque un tournant dans la façon esthétique de Pasolini d'appréhender le cinéma, plus seulement simple réalité mais transposition du sacré et de l'humain. Film politique et social aussi (le peuple, la révolte...). Certains virent un évangile marxiste, un Christ révolutionnaire dans cette fiction qui fit scandale mais obtint pourtant le Grand Prix de l'Office Catholique International du Cinéma."


Retour Haut de page