Accueil » Films » Année 2017 » » Description générale

Signer

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Signer
Fiche mise à jour le 07/03/2018
Année de production : 2017
Réalisé par : Nurith Aviv
Date de sortie : 07 mars 2018
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : 24 Images 
Distributeur international : non renseigné
Durée : 60 minutes
Origine(s) : France 
Genre(s) : Documentaire 
Pellicule : couleur
Format de projection : 1.78
Format son : 5.1
Visa d'exploitation : 147966
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
74%
Synopsis :
Nurith Aviv s’aventure dans un champ peu connu, celui des langues des signes. Ces langues sont diverses, chacune a sa grammaire, sa syntaxe, complexe et riche. Trois générations de protagonistes, sourds et entendants, mais aussi les chercheuses du Laboratoire de Recherche de Langue des Signes de l’université de Haïfa, s’expriment sur des langues qui ont émergé en Israël au siècle dernier, rejoignant les questions chères à Nurith Aviv de la langue maternelle, la traduction, la transmission. Une invitation à élargir notre perception des langues humaines.

Vos commentaires et critiques :

Signer

En Israël, plusieurs langues des signes nouvelles se sont développées au XXe siècle. La langue des signes israélienne (ISL) est aujourd'hui pratiquée dans tout le pays. Totalement indépendante de l'hébreu parlé, elle est un mélange de langues des signes des pays d'immigration des juifs sourds dans laquelle on retrouve les traces des langues qui l'ont constituée (par exemple la langue des signes allemande, la langue des signes algérienne etc.) Parallèlement, ont émergé plusieurs langues des signes locales dont les plus importantes sont celle de la tribu bédouine des Al-Sayyid, dans le désert du Neguev et celle de Kafr Qasim, petite ville palestinienne du centre du pays...
Ne dites plus « la » langue des signes. Parlez au pluriel. Les signes, la grammaire et la syntaxe gestuelles (mains, épaules, sourcils, corps entier) changent selon les pays, les régions, les cultures, et même parfois d’un village à l’autre. Toujours riches, complexes, chargées d’histoire. La réalisatrice Nurith Aviv s’intéresse depuis longtemps aux langages, à leur traduction et transmission, à leurs frontières. Ici, elle rayonne autour d’un laboratoire de recherches spécialisé de l’université de Haïfa, en Israël, pour bâtir en étoile une passionnante galerie de portraits, dans la tour de Babel des sourds et mal­entendants. Au travers de leurs réflexions et de leurs témoignages, ce film court, mais dense, explore en profondeur la question universelle, et toujours particulière, de la communication humaine.


Retour Haut de page