Accueil » Films » Année 2019 » » Description générale

Lillian

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Lillian
Fiche mise à jour le 05/06/2019
Année de production : 2019
Réalisé par : Andreas Horvath
Acteurs principaux : Patrycja Płanik, Subil Arch, Fallon West
Date de sortie : non renseignée
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Nour Films 
Distributeur international : Cercamon 
Durée : 128 minutes
Origine(s) : Autriche 
Genre(s) : Drame 
Pellicule : couleur
Format de projection : 2.35 Scope
Format son : 5.1
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
71%
Synopsis :
Lillian, une émigrante échouée à New York, décide de rentrer à pied dans sa Russie natale.
Déterminée, elle débute son long voyage. Un « road movie » à travers les États-Unis jusqu‘au froid d’Alaska. La chronique d’une lente disparition.

Vos commentaires et critiques :

Lillian

QUINZAINE DES RÉALISATEURS 2019

Sur la route

Photographe et réalisateur de documentaires, Andreas Horwath s’est inspiré d’une histoire vraie pour réaliser cette première fiction. “En 1927, l’immigrante Lillian Alling a commencé à marcher de New York vers le détroit de Béring afin de retourner dans son pays natal. Par pur hasard, elle a été retrouvée en pleine nature sauvage de Colombie- Britannique (autrement, nous n’aurions jamais su qu’elle y était  parvenue). Mais, malgré les avertissements, elle a continué vers l’Alaska à pied. Elle a fini par disparaître et, à ce jour, on ne sait  toujours pas ce qui lui est arrivé. Lorsque j’ai entendu son histoire pour la  première fois, un soir pluvieux à Toronto durant l’automne 2004, j’ai été immédiatement touché par la beauté étrange et la force brute de ce récit.” Différentes tentatives de financement avec plusieurs producteurs échouent. “Je peux comprendre les bailleurs de fonds qui hésitaient à soutenir un film de fiction sur une femme russe marchant à travers l’Amérique du Nord, tourné par un réalisateur autrichien sans scénario, sur une période d’un an.” Ulrich Seidl reprend le flambeau en 2014 et finance le long métrage en moins d’un an en Autriche. Le tournage débute en 2015 dans le détroit de Béring. “L’idée principale de Lilian était qu’il devait être tourné presque comme un documentaire. En Amérique du Nord, nous avons filmé sur une période de neuf mois mais avec sept phases de  tournage de deux semaines, chacune impliquant une très petite équipe de cinq personnes au total. J’ai conduit de New York à l’Alaska, la  plupart du temps accompagné de ma comédienne Patrycja Planik. J’avais toujours mon équipement sur moi et, entre les sessions de tournage, nous avons beaucoup tourné tous les deux.”


Retour Haut de page