Accueil » Films » Année 2015 » » Description générale

The Lobster TP

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 15,00 pour 2 vote(s)
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : The Lobster
Fiche mise à jour le 09/02/2016
Classification : Tous publics
Année de production : 2015
Réalisé par : Yórgos Lánthimos
Acteurs principaux : Colin Farrell, Rachel Weisz, Léa Seydoux
Date de sortie : 28 octobre 2015
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Haut et Court Distribution 
Distributeur international : Protagonist Pictures 
Durée : 118 minutes
Origine(s) : Irlande Royaume-Uni France Grèce 
Genre(s) : Fantastique 
Pellicule : couleur
Format de projection : 1.85
Format son : Dolby Digital
Visa d'exploitation : 139493
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
79%

3,3/5
(2 344 votes)
Allociné
3
Synopsis :
Dans un futur proche… Toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l'Hôtel et a 45 jours pour trouver l'âme sœur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix. Pour échapper à ce destin, un homme s'enfuit et rejoint dans les bois un groupe de résistants, les Solitaires.

Vos commentaires et critiques :

VU EN 2017


P.[21]

The Lobster est une fable dystopique qui nous projette dans un monde déshumanisé où le couple est devenu une obligation. Ayant perdu sa femme, un architecte est envoyé d’office dans un hôtel luxueux pour un séjour spécial de quarante cinq jours au bout desquels il est tenu d’avoir rencontré l’âme sœur. Il sera sinon transformé en animal, mais de son choix – c’est dire si le film est aussi glaçant que sardonique. Le pékin moyen choisit en général en chien ; lui, moins standardisé, a opté pour le homard… Certains, qui résistent à ce système tyrannique, se sont camouflés dans la forêt où ils organisent leur survie et la lutte, élaborent des méthodes d’infiltration. Or, ce camp là – c’est ici la force de la satire – n’est guère plus enviable que l’autre : ses partisans s’appellent Les Solitaires. Et toute relation sexuelle y est bannie.

Le cinéaste renvoie dos à dos les deux mondes, gouvernés par le même conformisme aliénant, le même puritanisme. Il le fait avec toute la bizarrerie dont il est coutumier. En multipliant les situations incongrues, en court-circuitant tout ce qui est attendu. La plupart des séquences recèlent une idée, un motif intéressant, un décalage nouveau, toujours inventif d’un point du vue formel. Après le prix Un Certain Regard à Cannes en 2009 et une nomination aux Oscars pour le perturbant Canine, Yórgos Lánthimos confirme tout le bien qu’on pensait de lui avec ce projet ambitieux, première incursion hors de son pays natal récompensée par le Prix du Jury au dernier Festival de Cannes.


Retour Haut de page