Accueil » Films » Année 2015 » » Description générale

Le Concours

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 14,00 pour 1 vote(s)
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Le Concours
Fiche mise à jour le 09/02/2017
Année de production : 2015
Réalisé par : Claire Simon
Date de sortie : 08 février 2017
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Sophie Dulac Distribution 
Distributeur international : Wide House 
Durée : 120 minutes
Origine(s) : France 
Genre(s) : Documentaire 
Pellicule : couleur
Format de projection : 1.77
Format son : 5.1
Visa d'exploitation : 140.082
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
77%
Synopsis :
Les aspirants cinéastes franchissent le lourd portail de la grande école pour la première, et peut-être la dernière fois. De l’arrivée des candidats aux délibérations des jurés, le film explore la confrontation entre deux générations et le difficile parcours de sélection qu’organisent nos sociétés contemporaines.

Vos commentaires et critiques :

Le_concours

La Fémis

Le concours d’entrée de la Fémis, Grande Ecole de cinéma, filmé pour la première fois. A travers ce documentaire, Claire Simon questionne le rapport entre les générations et le difficile parcours de sélection qu'organisent nos sociétés contemporaines.
Les grandes grilles de la Fémis s'ouvrent et le flot des candidats pénètre dans le berceau, le "saint des saints" du 7e art en France. Les formalités administratives accomplies, voilà notre petite foule rassemblée dans un grand amphithéâtre pour l'analyse d'un extrait de Shokuzai de Kiyoshi Kurosawa : "vous avez trois heures". Additionnée à l'évaluation de leur dossier d'enquête, cette épreuve génère un premier écrémage. Puis commence le second tour technique qui peut être une session de tournage et de direction d'acteurs ou une intrigue à inventer en 45 minutes et à défendre oralement sur un sujet tiré au sort (par exemple "elle me dit d'un ton naturel : je suis un cheval"), avant que les "survivants" ne passent au troisième tour un grand oral de 30 minutes avec un jury de sept professionnels. Tout un échantillon de la jeunesse actuelle et une grande variété de personnalités et d'itinéraires défilent donc brièvement devant la caméra de Claire Simon. Mais ce que met en lumière le film, ce sont surtout les questionnements des jurys. Là où certains perçoivent de l'intelligence, de la sensibilité, de la réflexion, d'autres soupçonnent de l'esbroufe par exemple. Des jurés ruent dans les brancards: "c'est étonnant ! Un critère peut être assassin pour l'un et pas pour l'autre !", "je l'ai entendue se masturber devant ses rushes. Je me suis dit "au secours, ne rentre pas à La Fémis, entre dans la vie !", "ce mec est né dans un désert culturel. On n'a pas le droit de lui dire : vous ne pouvez pas accéder à la Fémis car ça peut être dangereux pour vous"... Arguments et contre-arguments se développent au gré de discussions vivantes et passionnantes qui portent finalement bien au-delà des jeunes passés fugitivement à la loupe, et qui reflètent plutôt des interrogations en direct autour de la norme, du milieu social d'origine, du classement arithmétique par rapport aux désirs des examinateurs... Une franchise qui mêle la bienveillance ("on n'est pas là pour vous piéger, mais pour faire connaissance") et un zest de cruauté comme tout jugement relativement instantané en provoque souvent, avec des parti-pris inévitablement humains tempérés par l'écoute de l'opinion des autres, pour une alchimie et un film dont la décoction finale sera incarnée par une petite feuille de 60 noms scotchée sur les portes vitrées de l'école.


Retour Haut de page