Accueil » Films » Année 1949 » » Description générale

Le Furet TP

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Le Furet
Fiche mise à jour le 11/02/2019
Classification : Tous publics
Année de production : 1949
Réalisé par : Raymond Leboursier
D'après l'oeuvre originale de : - Stanislas-André Steeman (Crimes à Vendre)Date de sortie : 10 février 1950
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Les Réalisations d'Art Cinématographique (R.A.C.) 
Distributeur international : Éditions René Chateau 
Durée : 95 minutes
Origine(s) : France 
Genre(s) : Policier Fiction 
Pellicule : noir et blanc
Format de projection : 35 mm, Format Ratio : 1.37 : 1
Format son : Mono
Visa d'exploitation : 9312
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
74%

Synopsis :
Des lettres anonymes signées 'Le Furet' signalent à la police la date à laquelle des crimes vont être commis dans Paris

Un mystérieux individu, qui se présente comme «le Furet», envoie plusieurs courriers aux services de police. Dans chacun d'eux, il annonce un prochain crime, à grands renforts de détails d'une extrême précision. Six meurtres sont ainsi perpétrés par le tueur, qui demeure insaisissable..Dans chaque cas, le commissaire Hyacinthe a trouvé un coupable que tout accusait et l'a prestement incarcéré. Mais la vague d'assassinats continue et le fameux inspecteur Wens, intrigué par l'affaire, débarque dans la capitale.
C'est alors qu'un accident de la circulation attire l'attention sur un certain Thiais, alias 'professeur Star', un astrologue qui portait sur lui plusieurs lettres signées 'Le Furet'.L'auteur des lettres est inculpé des crimes qu'il prétend lire dans les astres.
Il prédit de sa prison d'autres crimes et l'inculpation est levée....




Critique par Impétueux de Sens Critique :

il y avait bien longtemps que je n’étais pas tombé sur une pépite !- en glissant mon lecteur ce Furet de l’absolument inconnu Raymond Leboursier… et voilà que, dès les premières minutes, j’ai été accroché, puis séduit !
Naturellement, c’est tiré d’un roman de Stanislas-André Steeman, comme Le dernier des six de Georges Lacombe et surtout comme Quai des orfèvres et L’assassin habite au 21 d’Henri-Georges Clouzot et naturellement c’est tout de même un peu moins bien ; mais pas une minute d’ennui dans un film ingénieux et drôle, suffisamment cynique et bien troussé pour être aujourd’hui regardé avec beaucoup de plaisir.

Retour Haut de page