Accueil » Personnalités » Fernando E. Solanas » Biographie

Fernando E. Solanas

Vous connaissez Fernando E. Solanas ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Fernando E. Solanas sur bdfci.info
Date de naissance : 16 février 1936
Fernando Solanas, né à Olivos en Argentine en 1936, est un cinéaste et homme politique argentin. Auteur réalisateur, scénariste et producteur, il a réalisé 17 longs-métrages. À la fin des années 1960, il est l’un des fondateurs et théoriciens du groupe argentin Cine Liberación, qui s’inscrit dans un mouvement à échelle continentale - celle de l’Amérique latine - appelant à un « troisième cinéma », qui ne soit pas une prolongation du cinéma européen ni hollywoodien. En 1968, il co-réalise clandestinement avec Octavio Getino le documentaire L’Heure des brasiers, manifeste esthétique et politique du mouvement. Ce film majeur, anti-néocolonialiste, péroniste et activiste, est interdit jusqu'à la fin de la Dictature de la Révolution argentine en 1973. Il est aujourd'hui considéré comme un classique du documentaire. Fernando Solanas laisse un témoignage de son exil à Paris pendant la dictature militaire (1976-1983) dans Tangos, l’exil de Gardel (1985), qui est récompensé par le Prix spécial du jury à la Mostra de Venise. Suivront deux drames remarqués, Le Sud (1988) qui obtient le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes et Le voyage (1992), sélectionné en compétition officielle à Cannes. Parmi ses autres films, on peut citer Le Nuage (1998) et El legado estratégico de Juan Perón (2016). Il reçoit un Ours d’or d’honneur pour l’ensemble de sa carrière à Berlin en 2004. Suite à ses critiques envers la corruption du gouvernement Menem, il subit un attentat en 1991 et reçoit six balles dans les jambes. Fernando Solanas siège comme député du parti de centre-gauche Frepaso (Front pour un pays solidaire) entre 1993 et 1997. Il participe ensuite aux élections présidentielles argentines de 2007, à la tête du mouvement Proyecto Sur, contre Cristina Kirchner dont il critique « la politique économique libérale ». Il est élu sénateur depuis 2013. En 2002, il débute une nouvelle série documentaire sur la crise économique en Argentine qui se compose de huit films : Mémoire d’un saccage (2004), La dignité du peuple (2005), Argentina Latente (2007), La Proxima Estacion (2008), Tierra sublevada : Oro impuro (2009), Tierra sublevada : Oro negro (2011), La guerra del fracking (2013). Le Grain et l’ivraie (Viaje a Los pueblos fumigados - 2018) en est le dernier volet. En 2018, il revient au Festival de Cannes présenter une copie restaurée de L’Heure des brasiers.
Retour Haut de page