Accueil » Personnalités » Rupert Everett » Biographie

Rupert Everett

Vous connaissez Rupert Everett ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Rupert Everett sur bdfci.infoVoir les photos de Rupert Everett sur bdfci.infoVoir les photos de Rupert Everett sur bdfci.infoVoir les photos de Rupert Everett sur bdfci.infoVoir les photos de Rupert Everett sur bdfci.infoVoir les photos de Rupert Everett sur bdfci.info
Date de naissance : 29 mai 1959
Rupert Everett a fait ses débuts sur scène en 1981 dans le rôle de Guy Bennett, dans «Another Country» de Julian Mitchell, monté dans le West End. Puis, il a endossé le même rôle dans l’adaptation cinématographique de la pièce, ANOTHER COUNTRY – HISTOIRE D’UNE TRAHISON (1984) de Marek Kanievska, aux côtés de Colin Firth. Le film lui a valu une citation au BAFTA Award de la meilleure révélation. L’année suivante confirme son talent avec DANCE WITH A STRANGER de Mike Newell, où il incarne l’amant de Ruth Ellis, la dernière femme à avoir été pendue en Angleterre, aux côtés de Miranda Richardson et Ian Holm. En 1987, il tourne son premier film américain, HEARTS OF FIRE de Richard Marquand, avec Bob Dylan. Il enchaîne avec ÉTRANGE SÉDUCTION de Paul Schrader, PRÊT-À-PORTER de Robert Altman, LA FOLIEDU ROI GEORGE de Nicholas Hytner, SHAKESPEARE IN LOVE de John Madden, UN MARI IDÉAL d’après Oscar Wilde, INSPECTEUR GADGET, LE SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ de Michael Hoffman, UN COUPLE PRESQUE PARFAIT de John Schlesinger, L’IMPORTANCE D’ÊTRE CONSTANT, également d’après Oscar Wilde, STAGE BEAUTY de Richard Eyre et STARDUST, LE MYSTÈRE DE L’ÉTOILE de Matthew Vaughn. Il prête aussi sa voix au Prince Charmant dans la saga SHREK. Il a vécu en France de 1986 à 1996, et a alors tourné dans LES LUNETTES D’OR de Giuliano Montaldo, avec Philippe Noiret et Stefania Sandrelli, CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCÉE de Francesco Rosi, avec Ornella Muti, Gian Maria Volonté et Irene Papas, LES SEIGNEURS DE LA STEPPE de Sergei Bondarchuk et DELLAMORTE DELLAMORE de Michele Soavi. En 1997, LE MARIAGE DE MON MEILLEUR AMI de P. J. Hogan lui vaut des citations au Golden Globe et au BAFTA Award pour son interprétation de l’ami et confident de Julia Roberts. Il reprend le rôle de Camilla Fritton/Carnaby Fritton, créé à l’origine par Alastair Sim en 1954, dans ST TRINIAN’S : PENSIONNAT POUR JEUNES FILLES REBELLES d’Oliver Parker. Le film connaît un tel succès qu’il donne lieu à une suite, ST TRINIAN’S 2. Côté théâtre, il s’est souvent produit à Broadway et dans le West End londonien. Sa prestation dans «The Judas Kiss» de David Hare, sous les traits d’Oscar Wilde, lui a valu le WatsOnStage Award du meilleur acteur. Il s’est encore illustré dans «Pygmalion», «The Vortex», «L’esprit s’amuse», et «Amadeus». Pour le petit écran, on l’a vu dans PARADE’S END, et PRINCESS DAISY. Il a campé Sherlock Holmes et le docteur Hendrick dans la sitcom QUACKS. Il s’est aussi illustré dans BLACK MIRROR. Il est l’auteur de deux romans, de deux mémoires et d’articles pour l’Observer, le Times, Vogue, Harper’s Bazaar et Vanity Fair. En 2008, son documentaire THE VICTORIAN SEX EXPLORER brossait le portrait de Richard Burton. Il a enchaîné avec une série autour de Lord Byron, puis une autre intitulée LOVE FOR SALE et enfin FIFTY SHADES OF GAY, marquant le cinquantenaire de la dépénalisation de l’homosexualité au Royaume-Uni. Il réalise son premier long métrage avec THE HAPPY PRINCE. En 2019, on pourra le découvrir sur le petit écran dans l’adaptation du roman d’Umberto Eco, Le Nom de la Rose, série de huit épisodes réalisée par Giacomo Battiato constituant le premier investissement de «Orange Content» et diffusée en France sur OCS. Il jouera aux côtés de John Turturro et Tchéky Karyo.
Retour Haut de page