Accueil » Personnalités » Patrice Leconte » Biographie

Patrice Leconte

Vous connaissez Patrice Leconte ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Patrice Leconte sur bdfci.info
Date de naissance : inconnue.
Patrice Leconte intègre l'IDHEC en 1967 où il réalisera nombre de courts-métrages. Mais, éclectique, il s'intéresse également à la bande dessinée et rencontre Marcel Gotlib et René Goscinny, à qui il montre ses dessins. Résultat : en parallèle de ses courts métrages, il va collaborer au journal Pilote en tant qu'auteur et dessinateur, de 1970 à 1975. En 1975, il réalise son premier long métrage : Les Vécés étaient fermés de l'intérieur avec Coluche et Jean Rochefort. Le tournage est néanmoins difficile et émaillé de fréquents affrontements : dans ses débuts, le jeune réalisateur est plus doué pour la technique que pour les rapports humains. Le cinéaste propose ensuite un scénario à l'équipe du Splendid. Le projet n'aboutit pas, mais le Splendid lui propose de porter à l'écran sa pièce Amours, coquillages et crustacés, devenue en 1978 le triomphe public Les Bronzés. Le succès est au rendez-vous, et une suite rapidement mise en chantier. Les Bronzés font du ski, sort un an plus tard. Nouveau plébiscite populaire. Encouragé par ce sans-faute, Patrice Leconte co-écrit avec Michel Blanc trois autres comédies, dont Viens chez moi, j'habite chez une copine. C'est le moment que choisit le réalisateur pour changer de registre avec Les Spécialistes (1984), un film d'aventure avec Gérard Lanvin et Bernard Giraudeau. Cette rupture de ton est assez caractéristique de la carrière de Patrice Leconte, cinéaste polyvalent (il assure le cadre de tous ses films depuis Tandem) et toujours prompt à varier les genres. C'est ainsi qu'en 1987 il réalise Tandem, une comédie intimiste avec Jean Rochefort. Deux ans plus tard, il s'adonne au huis clos avec Monsieur Hire, sélectionné à Cannes. Puis, vient 1990 et Le Mari de la coiffeuse. Le film est nominé aux Césars l'année suivante et obtient ex aequo le Prix Louis-Delluc. Mieux, son film suivant, Ridicule, au delà  de son succès commercial, glanera une nomination à l'Oscar du Meilleur film étranger. Depuis longtemps déjà , la sortie d'un film de Leconte créé l'événement. Tout particulièrement lorsqu'en 1997, il réunit, pour la première fois depuis Borsalino, deux des plus grandes stars du box-office français : Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Mais Une chance sur deux ne recueille pas le succès escompté. Heureusement, Patrice Leconte rebondit l'année d'après avec La Fille sur le pont, envoûtante et singulière invitation au voyage qui il relance la carrière de Vanessa Paradis.Depuis, il a mis en scène le mannequin Laetitia Casta, dans Rue des plaisirs et Johnny Hallyday dans L' Homme du train, présenté en sélection officielle au Festival de Venise. En 2003, il confronte Fabrice Luchini et Sandrine Bonnaire dans Confidences trop intimes, un drame très "psychologique". Puis, c'est le virage artistique Dogora ouvrons les yeux. Avec ce film simplement porté par la symphonie d'Etienne Perruchon, Patrice Leconte s'essaye à une autre approche du cinéma. Avant de retrouver, l'an prochain, ses camarades du Splendid pour un nouvel épisode des Bronzés.
Retour Haut de page