Accueil » Personnalités » Lars von Trier » Biographie

Lars von Trier

Vous connaissez Lars von Trier ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Lars von Trier sur bdfci.infoVoir les photos de Lars von Trier sur bdfci.info
Date de naissance : 30 avril 1956
Très jeune déjà , Lars Von Trier vénère les films de Carl Theodor Dreyer et d'Andrei Tarkovski. C'est en montrant ses deux courts métrages au Danish Film Institute, The Orchid Gardener et Mantes la bienheureuse qu'il y est accepté comme étudiant en 1978. Il y réalise trois autres courts métrages, Nocturn, The Last detail et Images d'une libération.Il réalise par la suite de nombreux clips rock et spots publicitaires. Son premier long métrage, Element of Crime (1984), qui marque sa première collaboration avec le scénariste et compatriote danois Niels Vorsel reçoit plusieurs prix dans différents festivals. Avec Epidemic (1988), il signe un film proche du cinéma expérimental. Lars Von Trier clôt sa série de films, la trilogie en "E", ayant pour thèmes l'Europe et la perte de la personnalité avec Europa en 1991. Par ailleurs, depuis cette même année, il décide de réaliser tous les ans un petit morceau de trois minutes de Dimension, un film attendu, qui suit les mêmes personnes sur plusieurs décennies et qui ne sortira qu'en 2024. Avec Breaking the waves, Lars Von Trier, débute une nouvelle trilogie, "Coeur d'or", issu d'un conte qu'il a lu enfant. Ce mélodrame qui révèle l'actrice Emily Watson, tourné entièrement caméra à l'épaule, reçoit le Grand Prix du Jury à Cannes en 1996. En 1998, il met en place le "dogme" avec d'autres cinéastes danois dont le réalisateur du mémorable Festen, Thomas Vinterberg. Ces dogmes définissent une nouvelle façon de filmer, en faveur d'une réalisation épurée, plus réaliste et plus près de la vie. Les Idiots, "dogme 2", est tourné selon ces préceptes. Il réalise par la suite Dancer in the dark, dernier volet de sa trilogie "Coeur d'or". Avec ce film qui propulse la chanteuse islandaise Björk au rang de grande actrice, Lars Von Trier reçoit la Palme d'Or à Cannes en 2000, c'est la consécration.Il se lance dans une trilogie américaine en 2003 avec Dogville où il réunit un casting prestigieux dont Nicole Kidman. Il met en place un nouveau concept filmique : une histoire racontée sans véritables décors. Les élements étant dessinés à la craie sur le sol d'un hangar. Il reprend ce parti-pris dans Manderlay (2005), second volet de cette trilogie, où Bryce Dallas Howard, découverte Signes, remplace Nicole Kidman, dans le rôle de l'héroine.
Retour Haut de page