Accueil » Personnalités » Isabelle Mergault » Biographie

Isabelle Mergault

Vous connaissez Isabelle Mergault ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Isabelle Mergault sur bdfci.infoVoir les photos de Isabelle Mergault sur bdfci.infoVoir les photos de Isabelle Mergault sur bdfci.infoVoir les photos de Isabelle Mergault sur bdfci.infoVoir les photos de Isabelle Mergault sur bdfci.infoVoir les photos de Isabelle Mergault sur bdfci.info
Date de naissance : 11 mai 1958
Actrice "malgré elle", Isabelle Mergault multiplie les petits rôles au cinéma, apparaissant aussi bien dans des oeuvres de qualité (La Dérobade, Diva, Agent trouble) que dans des comédies "franchouillardes" (On n'est pas des anges... elles non plus, Ca va faire mal !). Popularisée par son "cheveu sur la langue", elle se cantonne souvent aux personnages de nunuches écervelées et connaît son heure de gloire en jouant les professeurs lunatiques dans P.R.O.F.S. (1985).

En 1991, elle décide de stopper sa carrière d'actrice de cinéma pour se consacrer à sa véritable passion : l'écriture - on lui doit les dialogues et les scenarii de Voyage à Rome (1992) et Meilleur espoir féminin (2000). Sociétaire de l'émission radiophonique Les Grosses Têtes, elle rejoint dès 1998 la bande à Ruquier, participant au programme On va s'gêner sur Europe 1 avant de devenir chroniqueuse dans On a tout essayé sur France 2. Elle s'illustre également dans les pièces écrites par l'animateur : La Presse est unanime (2003) et Si c'était à refaire (2005-2006).

Malgré son manque de confiance en elle, Isabelle Mergault saute le cap de la réalisation en 2005, dirigeant Michel Blanc dans la comédie "agricole" Je vous trouve très beau, succès surprise du début d'année 2006 récompensé par le César du Meilleur premier film. Encouragée par ce galop d'essai réussi, elle reste fidèle au cinéma populaire et met en scène l'année suivante Enfin veuve, une histoire d'amour contrarié interprétée par Michèle Laroque et Jacques Gamblin.

En 2010, elle tiraille Daniel Auteuil entre Medeea Marinescu et Sabine Azéma dans Donnant, Donnant.
Retour Haut de page