Accueil » Personnalités » Jean Gabin » Biographie

Jean Gabin

Vous connaissez Jean Gabin ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Jean Gabin sur bdfci.infoVoir les photos de Jean Gabin sur bdfci.infoVoir les photos de Jean Gabin sur bdfci.infoVoir les photos de Jean Gabin sur bdfci.infoVoir les photos de Jean Gabin sur bdfci.infoVoir les photos de Jean Gabin sur bdfci.info
Date de naissance : 17 mai 1904
Décédé(e) le : 15 novembre 1976
ActeurIl fut marié à l'actrice Gaby Basset et à la meneuse de revue Jeanne Mauchain. Il sera l'amant de Marlène Dietrich pendant un temps, avant d'épouser Christiane Founier, mannequin chez Lanvin, en 1949. De ce mariage, il aura trois enfants : Florence (devenue scripte), Valérie et Mathias.Prix et récompenses : - 1951 : Coupe Volpi du meilleur acteur au Festival de Venise (La Nuit est mon royaume) - 1954 : Coupe Volpi du meilleur acteur au Festival de Venise (Touchez pas au Grisbi et L'Air de Paris)- 1958 : Nominé pour le British Academy Award du meilleur acteur étranger (La Traversée de Paris)- 1959 : Ours d'argent du meilleur acteur au Festival de Berlin (Archimède le clochard) - 1960 : Nomné pour le British Academy Award du meilleur acteur étranger (Maigret tend un piège)- 1971: Ours d'argent du meilleur acteur au Festival de Berlin (Le Chat) - 1987 : César d'honneurProfil :Comme le titre si justement Claude Gauteur et Ginette Vincendeau dans leur ouvrage-hommage à l'acteur, Jean Gabin est un mythe. Il fait ses premiers pas dans le cinéma parlant avec Méphisto (1930). De rôles de bons garçons en mauvais dans Paris-béguin et Coeur de lilas (1931), c'est Julien Duvivier qui lui offre ses premières lettres de noblesses dans La Bandera (1935), La Belle Equipe puis Pépé le Moko (1936). Ses rôles, souvent assez durs, sont imprégnés de sa condition d'ouvrier. Il sera soldat dans La Grande Illusion (1937), déserteur dans Le Quai des brûmes et cheminot dans La Bête humaine (1938).Réfugié aux Etats-Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale, il y joue le pêcheur amoureux dans la comédie dramatique La Péniche de l'amour d'Archie Mayo (1942), puis dans le film de guerre de Julien Duvivier (éxilé lui aussi), L'Imposteur (1994).A son retour en France, c'est le choc : l'acteur a les cheveux blancs. Et ce n'est qu'avec Touchez pas au Grisbi en 1954 qu'il retrouve véritablement les bonnes grâces du public français. Et il les conservera pendant encore vingt ans, passant d'un rôle de tenancier de cabaret dans French Cancan (1954), à celui de chef de bande dans La Cave se rebiffe (1961), Mélodie en sous-sol (1962) et Le Clan des Siciliens (1969).Jean Gabin sera également un des Commissaire Maigret les plus connus à travers Maigret tend un piège (1957), Maigret et l'affaire du Saint Fiacre (1959) et Maigret voit rouge (1963).FILMOGRAPHIE SELECTIVE : Le premier long métrage : Mephisto de Henri Debain et Nick Winter (1930).Consécration :Pépé le Moko de Julien Duvivier (1936).Incontournables :- Pépé le Moko de Julien Duvivier (1936).- La Grande Illusion de Jean Renoir (1937).- Quai des brumes de Marcel Carné (1938).- La Bête humaine de Jean Renoir (1938).- Le Jour se lève de Marcel Carné (1939).- La Vérité sur Bébé Donge de Henri Decoin (1951).- Le Plaisir de Max Ophuls (1951).- Touchez pas au Grisbi de Jacques Becker (1954).- French Cancan de Jean Renoir (1954).- La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara (1956).- Maigret tend un piège de Jean Delannoy (1957).- Les Misérables de Jean-Paul Le Chanois (1958).- Les Grandes familles de Denys de La Patellière (1958).- Maigret et l'affaire du Saint Fiacre de Jean Delannoy (1959).- Maigret voit rouge de Gilles Grangier (1963).- Le Clan des Siciliens de Henri Verneuil (1969).- Le Chat de Pierre Granier-Deferre (1970).Insolite :Son rôle de retraité haineux dans Le Chat de Pierre Granier-Deferre (1970) lui aura permit, à l'aube de sa carrière, de casser l'image de patriarche docile qu'il s'était faite dans ses derniers films.Le saviez-vous ?- Le tournage de Pour l'amour du ciel de Luigi Zampa (1950) s'éffectua en Italie. Jean Gabin y joue un homme d'affaire revenu sur terre pour se racheter de ses péchés au côté de Mariella Lotti.- Jean Gabin a tourné dans de nombreuses adaptations des romans de Georges Simenon : La Marie au port de Marcel Carné (1949), La Vérité sur bébé Donge de Henri Decoin (1951), Le sang à la tête de Gilles Grangier (1956), En cas de malheur de Claude Autant-Lara (1957), Maigret tend un piège (1957), Maigret et l'affaire du Saint Fiacre (1959) et Le Baron de l'écluse (1960) de Jean Delannoy, Le Président de Henri Decoin (1961), Maigret voit rouge de Gilles Grangier (1963), et Le Chat de Pierre Granier-Deferre (1970).- Annie Cordy a participé à l'élaboration du scénario du Chat de Pierre Granier-Deferre.- Mériel, la commune où Jean Gabin avait passé son enfance, a ouvert un musée dédié à l'acteur en 1992.
Retour Haut de page