Accueil » Personnalités » Jean-Marie Poiré » Biographie

Jean-Marie Poiré

Vous connaissez Jean-Marie Poiré ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Jean-Marie Poiré sur bdfci.infoVoir les photos de Jean-Marie Poiré sur bdfci.info
Date de naissance : inconnue.
Jean-Marie Poiré, fils d'Alain Poiré, producteur comblé des Les Maries de l'an II et de La Folie des grandeurs, est au départ titulaire d'une licence de Lettres. Il débute sa carrière cinématographique comme assistant-opérateur des fameuses actualités Gaumont, qui disparaîtront en 1980. Assistant-opérateur de Michel Mitrani, de Claude Autant-Lara, d' Edouard Molinaro et de Gérard Oury, il est également attiré par l'écriture et il adapte le roman "Bonne vie et meurtres" avec Michel Audiard, Fred Kassak pour Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais... elle cause ! (1970) Sa véritable chance est d'embaucher dès son premier film (Les Petits câlins, 1977) la jeune comédienne Josiane Balasko, qui lui fait vite rencontrer toute la troupe du café-théâtre "Le Splendid", dont Christian Clavier, neveu du producteur Yves Rousset-Rouard. En 1981, il co-écrit avec Josiane Balasko Les Hommes préfèrent les grosses. L'année suivante, il adapte à l'écran la pièce collective du "Splendid" Le Pere Noel est une ordure, qui deviendra un véritable film-culte. En 1983, c'est au tour de Papy fait de la résistance, pièce écrite par Christian Clavier et Martin Lamotte. Suivent six films co-écrits avec Clavier, dont les trois plus gros succès commerciaux dépassent toutes les attentes : Les Visiteurs (treize millions six cent mille entrées en France en 1993 et trois nominations aux Césars), Les Anges gardiens (1995), et Les Couloirs du temps, les visiteurs 2 (1997). Scénariste ou co-scénariste de tous ses films, il décide alors de partir tourner aux USA un remake des Visiteurs, Les Visiteurs en Amérique (2000) sous le pseudonyme de Jean-Marie Gaubert, avec toujours Christian Clavier et Jean Reno dans les rôles principaux. Retour dans l'Hexagone en 2002 avec le duo de comiques Régis Laspalès et Philippe Chevalier pour Ma femme... s'appelle Maurice
Retour Haut de page