Accueil » Personnalités » Nanni Moretti » Biographie

Nanni Moretti

Vous connaissez Nanni Moretti ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Nanni Moretti sur bdfci.infoVoir les photos de Nanni Moretti sur bdfci.infoVoir les photos de Nanni Moretti sur bdfci.infoVoir les photos de Nanni Moretti sur bdfci.infoVoir les photos de Nanni Moretti sur bdfci.infoVoir les photos de Nanni Moretti sur bdfci.info
Date de naissance : 19 août 1953
Nanni Moretti débute sa carrière de scénariste, réalisateur et acteur avec des courts et moyens métrages, dont Paté de bourgeois. En 1976, il réalise son premier long métrage, Je suis un autarcique. On peut déjà  y voir le militantisme de l'artiste, très engagé à gauche. Son deuxième film, Ecce bombo (1978), montre le quotidien d'un étudiant découvrant l'amour et la politique. Le film séduit le public italien et se retrouve en sélection officielle au festival de Cannes.Après avoir mis à jour les travers du système, Moretti s'interroge sur le processus de création dans Sogni d'oro (1981). Il y incarne le personnage principal, Michele Apicella. Le film remporte le prix spécial du jury au festival de Venise. Nanni Moretti retrouve son personnage de Michele Apicella dans deux autres films, Bianca (1983) et Palombella rossa (1989). En 1986, La Messe est finie fait à nouveau état de ses préoccupations quant à la conjoncture. Sur le ton de la comédie grinçante, le film dépeint une société où tout dérape. Il reçoit l'Ours d'argent au festival de Berlin. Nanni Moretti entame ensuite une série de films documentaires et autobiographiques. En 1994, Journal intime est projeté au festival de Cannes en sélection officielle. Moretti repart avec le prix du meilleur réalisateur. Son film rencontre un beau succès critique et public en France. En 1998, il est à nouveau en lice pour la Palme d'or à Cannes avec Aprile. Il remporte la prestigieuse récompense trois ans plus tard avec La Chambre du fils (2001), tragédie réaliste sur la perte d'un enfant.Au fil de ses films, Nanni Moretti devient le chef de file d'un renouveau du cinéma italien. En 2003, il se retrouve une nouvelle fois à Cannes : son film Aprile & the last customer fait partie de la sélection officielle du festival.
Retour Haut de page