Accueil » Personnalités » Clémentine Célarié » Biographie

Clémentine Célarié

Vous connaissez Clémentine Célarié ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Clémentine Célarié sur bdfci.infoVoir les photos de Clémentine Célarié sur bdfci.infoVoir les photos de Clémentine Célarié sur bdfci.infoVoir les photos de Clémentine Célarié sur bdfci.infoVoir les photos de Clémentine Célarié sur bdfci.infoVoir les photos de Clémentine Célarié sur bdfci.info
Date de naissance : 16 octobre 1957
Myriem Célarié, connue sous le prénom d'artiste de Clémentine, est la fille du journaliste André Célarié. Son baccalauréat en poche, elle séjourne un an aux Etats-Unis et à son retour, elle suit des cours de théâtre, de chant et de danse. Après avoir été recalée au Conservatoire National d'Art Dramatique,elle se joint à un groupe d'amis musiciens qui interprétent du jazz dans la rue. Elle chante en public pour la première fois dans les caves de Saragosse, en Espagne. Revenue de voyage, elle fait du café-théâtre au "Splendid" et de la radio. A Radio 7, où elle interviewe des comédiens, puis à France-Inter, elle co-anime des émissions avec François Jouffa ("Disque d'Or") ou Julien Delli Fiori ("Jazz à tous les étages").Elle débute au cinéma en 1983 dans Garçon ! de Claude Sautet, avec Yves Montand et Nicole Garcia. Elle enchaîne ensuite avec de nombreux seconds rôles, on la voit en mère résistante dans Blanche et Marie (1984), copine envahissante dans Les Nanas (1985), maîtresse nymphomane de Claude Brasseur dans La Gitane (1986) de Philippe de Broca.En 1986, elle travaille avec Jean-Jacques Beineix et casse son image de comédienne aux rôles légers pour jouer une épouse frustrée dans 37°2 le matin. Avec La Femme secrète (1986), elle interprète pour la première fois un rôle dans la longueur. En 1992, Nocturne indien avec Jean-Hugues Anglade, lui vaut d'être nommée pour le césar du meilleur second rôle. Elle tourne ensuite dans Les Nuits fauves (1992) de Cyril Collard, puis elle est meilleure amie d'Isabelle Adjani dans Toxic Affair (1993), avant d'intérpréter toute une série de films calibrés grands public comme La Vengeance d'une blonde (1994), Les Braqueuses (1994), ou encore Les Soeurs Soleil (1997).
On la retrouve ainsi dans des productions (toujours grand public) telles que Reines d'un jour (2001), Mauvais esprit (2003) ou récemment aux cotés de François Berléand dans le film de Pascal Laëthier : La Différence, c'est que c'est pas pareil (2009). En 2011, elle change de registre en assumant le rôle de mère alcoolique dans Les Adoptés, premier film dirigé par l'actrice Mélanie Laurent.
Retour Haut de page