Accueil » Personnalités » James Gray » Biographie

James Gray

Vous connaissez James Gray ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de James Gray sur bdfci.info
Date de naissance : 16 mars 1969
La vision des films de Francis Ford Coppola et notamment d' Apocalypse Now en 1979 alors qu'il n'a que dix ans marquent profondément James Gray. Lui qui se destinait à la peinture se tourne vers le cinéma, qu'il étudie à l'University of South California. Après un film de fin d'études remarqué, la reconnaissance ne se fait pas attendre.

En 1994, alors qu'il n'a que 25 ans, son premier long métrage Little Odessa reçoit le Lion d'argent à Venise (ex-aequo avec Créatures célestes de Peter Jackson). Cette oeuvre âpre et virtuose s'attache au conflit psychologique d'un tueur solitaire (Tim Roth), en rupture avec sa famille et la communauté russe de New York.

Refusant ensuite de mettre en scène plusieurs scripts (dont Ennemis rapprochés), il écrit une adaptation de Paycheck de Philip K. Dick, qu'aucun studio ne veut financer. Son deuxième long métrage, The Yards, écrit entre 1995 et 1997 et produit par Miramax, voit le jour en 2000. Sélectionné à Cannes, ce film noir aux allures de tragédie antique réunit grands anciens (James Caan, Faye Dunaway) et jeunes pousses prometteuses (Mark Wahlberg, Joaquin Phoenix, Charlize Theron).

S'il compte de fervents admirateurs (parmi lesquels Claude Chabrol), Gray devra attendre sept ans pour signer son troisième opus, La Nuit nous appartient, présenté sur la Croisette en 2007. Le New-yorkais creuse son sillon avec cette oeuvre sombre qui reprend ses thèmes fétiches (la famille, la Mafia) et les acteurs du film précédent (Wahlberg, Phoenix).

James Gray surprend son monde en réalisant un nouveau film quelques mois plus tard seulement, Two Lovers, dans lequel -autre nouveauté- il n'est pas question de la pègre. Mais on y reconnait sans peine la patte de son auteur, à travers la noirceur du propos, la beauté de la photo ou encore la présence au casting de Joaquin Phoenix (dans le rôle d'un homme tourmenté partagé entre deux femmes, Gwyneth Paltrow et Vinessa Shaw). En lice pour la Palme d'or, Gray repart encore une fois bredouille.
Retour Haut de page