Accueil » Personnalités » Marie-Anne Chazel » Biographie

Marie-Anne Chazel

Vous connaissez Marie-Anne Chazel ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Marie-Anne Chazel sur bdfci.infoVoir les photos de Marie-Anne Chazel sur bdfci.infoVoir les photos de Marie-Anne Chazel sur bdfci.infoVoir les photos de Marie-Anne Chazel sur bdfci.infoVoir les photos de Marie-Anne Chazel sur bdfci.infoVoir les photos de Marie-Anne Chazel sur bdfci.info
Date de naissance : 19 septembre 1951
C'est au lycée Pasteur de Neuilly que Marie-Anne Chazel côtoie Michel Blanc, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte et son futur époux Christian Clavier, ceux avec qui elle formera la troupe théâtrale du Splendid. Après quelques apparitions dans On aura tout vu (1976), L'Aile ou la cuisse (id.) et Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine (1977), elle connaît un succès soudain avec le dyptique Les Bronzés et son personnage de jeune secrétaire Gigi.Dès lors, Marie-Anne Chazel se retrouve cantonnée aux rôles de femme naive et exubérante, incarnant tour à tour la très libérée Aline dans Les Babas cool (1981), l'irrésistible Zézette dans Le Père Noël est une ordure (1982), sa prestation la plus populaire, la collègue lesbienne de Roland Giraud dans La Vie dissolue de Gérard Floque (1987) ou encore Ginette la clocharde dans Les Visiteurs (1993) et sa suite Les Couloirs du temps, les visiteurs 2 (1998).Toujours fidèle à ses amis du Splendid, elle apparaît en mère de famille bourgeoise aux côtés de Christian Clavier dans La Vengeance d'une blonde (1994) et de Thierry Lhermitte dans Les Soeurs Soleil (1997), deux comédies signées Jeannot Szwarc. Se consacrant davantage au théâtre et à la télévision, où elle interprète la série L'Emmerdeuse (2001) et le téléfilm Patron sur mesure (2002), elle se décide à passer derrière la caméra. Après un court métrage intitulé Le Coeur sur la main, elle dirige un "film de potes", Au secours, j'ai 30 ans ! (2003), où Franck Dubosc, Pierre Palmade, Nathalie Corré et Giovanna Mezzogiorno jouent les rôles principaux.
Retour Haut de page