Accueil » Personnalités » Aurore Clément » Biographie

Aurore Clément

Vous connaissez Aurore Clément ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Aurore Clément sur bdfci.infoVoir les photos de Aurore Clément sur bdfci.infoVoir les photos de Aurore Clément sur bdfci.infoVoir les photos de Aurore Clément sur bdfci.infoVoir les photos de Aurore Clément sur bdfci.infoVoir les photos de Aurore Clément sur bdfci.info
Date de naissance : 12 octobre 1945
La mort de son père précipite très jeune Aurore Clément dans la vie active. Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle doit enchaîner les petits boulots jusqu'au jour où elle monte à Paris et entame une carrière de mannequin. Frustrée par le dénigrement dont souffre les mannequins, cantonnées aux rôles de beautés silencieuses, elle découvre sur le tard sa vocation pour la comédie. Louis Malle recherchant activement l'héroine de son film Lacombe Lucien dans le milieu du mannequinat, Aurore Clément décroche le rôle et fait ses premiers pas au cinéma aux côtés d'un autre débutant Pierre Blaise.Sa carrière est lancée mais Aurore Clément choisit avant tout d'apprendre à jouer. Ses premiers rôles illustrent son choix : ne jamais présumer de son talent. C'est ainsi qu'elle se contente pendant de longues années de second rôles, des personnages de jolies femmes essentiellement (Le Crabe tambour de Pierre Schoendoerffer, 1976), de maîtresses (Le Juge Fayard dit le shérif de Yves Boisset, Cher Papa de Dino Risi), de jeunes femmes mystérieuses et ambiguës comme dans Les Rendez-vous d'Anna ou Apocalypse Now (mais les scènes dans lesquelles elle apparaissait ont été coupées de la version de 1979, puis restaurées dans la version redux de 2001). C'est d'ailleurs à l'occasion du tournage du film de Francis F. Coppola (dans lequel elle incarne Roxanne, quintessence de la femme française énigmatique et envoûtante, vivant dans le paradis oublié de la colonie française perdue), qu'elle rencontre son mari, le chef décorateur Dean Tavoularis. Aurore Clément a cependant du mal à s'imposer Outre-Atlantique, et c'est en Europe qu'elle connaît ses meilleurs rôles. 1982 notamment est une année faste dans la carrière de l'actrice puisque sa présence au Festival de Cannes est doublement justifiée par les nominations des Les Fantômes du chapelier (Claude Chabrol), et de L' Invitation au voyage (Peter Del Monte). Deux ans plus tard, c'est toujours à Cannes qu'on la retrouve pour Paris, Texas (Wim Wenders), Palme d'Or.Si la carrière télévisée d'Aurore Clément lui assure une certaine notoriété auprès du grand public, notamment dans des mini-séries à succès comme Les Alsaciens, ou les deux Mathildes, on peut noter une présence accentuée d'Aurore Clément sur grand écran depuis 2000 avec : Love me puis La Repentie (2002) de Laetitia Masson, La Captive de Chantal Akerman, Jet Set de Fabien Onteniente, Trouble every day de Claire Denis, Tanguy de Etienne Chatiliez...
Retour Haut de page