Accueil » Personnalités » David Cronenberg » Biographie

David Cronenberg

Vous connaissez David Cronenberg ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de David Cronenberg sur bdfci.infoVoir les photos de David Cronenberg sur bdfci.infoVoir les photos de David Cronenberg sur bdfci.infoVoir les photos de David Cronenberg sur bdfci.infoVoir les photos de David Cronenberg sur bdfci.info
Date de naissance : 15 mars 1943
Fils d'une professeur de piano et d'un journaliste, David Cronenberg réalise trois courts métrages (Transfer, From the drain et Stereo) alors qu'il est étudiant en littérature à l'Université de Toronto. Diplômé, il tourne son premier long métrage expérimental, Crimes of the future, à l'âge de 27 ans.Au début des années 70, il tourne une dizaine de téléfilms pour la télévision canadienne et des épisodes pour les séries Peep show, Programme X ou Teleplay. Mais, c'est à la fin de cette décennie qu'il gagne son statut de réalisateur culte parmi les fans d'horreur gore avec des films tels que Frissons, Rage ou encore Chromosome 3.Il commence à attirer l'attention des critiques avec Vidéodrome en 1983, ce qui lui permet d'obtenir des budgets plus conséquents pour ses prochains films comme Dead Zone et La Mouche.En 1988, après avoir été reconnu grâce à La Mouche comme un maître de l'horreur, il surprend la critique et déroute ses fans, en changeant totalement de registre avec Faux-Semblants, un film psychologique sur la relation fusionnelle et destructrice entre jumeaux. En 1991, il continue d'étonner un adaptant un roman réputé "inadaptable" de William S. Burroughs, un de ses auteurs favoris : Le Festin nu. C'est un succès critique. Et avec M. Butterfly, où il retrouve Jeremy Irons, David Cronenberg est définitivement reconnu comme un auteur à part entière. Pourtant en 1996, il crée encore une fois un scandale lors du festival de Cannes avec Crash, film qui mêle étrangement érotisme et accidents de voitures. Il gagne le prix spécial du jury. En 2002, il réalise eXistenZ, une sorte de mélange de tous ses thèmes de prédilections : les effets gores, la fusion entre la chair et la machine, la scission entre le corps et l'esprit, la conscience du réel... On retrouve ce dernier, dans son film suivant Spider qui traite de la schizophrénie d'un personnage joué par Ralph Fiennes. En 2005, il se présente une nouvelle fois à Cannes avec A history of violence, adapté d'un roman de John Wagner.
Retour Haut de page