Accueil » Personnalités » Uma Thurman » Biographie

Uma Thurman

Vous connaissez Uma Thurman ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Uma Thurman sur bdfci.infoVoir les photos de Uma Thurman sur bdfci.infoVoir les photos de Uma Thurman sur bdfci.infoVoir les photos de Uma Thurman sur bdfci.infoVoir les photos de Uma Thurman sur bdfci.infoVoir les photos de Uma Thurman sur bdfci.info
Date de naissance : 29 avril 1970
Uma Thurman grandit à Ameherst, dans le Massachusetts, et à Woodstock. Remarquée par deux impresarios new-yorkais dans une école préparatoire de Nouvelle-Angleterre, elle rejoint un an plus tard la Professional Children's School pour embrasser la carrière de comédienne. Elle tient son premier rôle en 1988 dans Johnny be good de Bud Smith, face à Anthony Michael Hall. La même année, elle s'impose dans deux succès internationaux : Les Aventures du baron de Munchausen de Terry Gilliam, où elle incarne une juvénile et pulpeuse Vénus, et Les Liaisons dangereuses de Stephen Frears. Suivent sa performance d'épouse névrosée et bisexuelle dans Henry & June (1990) de Philip Kaufman et d'autres seconds rôles remarqués qui confirment ses talents de comédienne : patiente psychotique de Richard Gere dans Sang chaud pour meurtre de sang-froid (1992), témoin aveugle dans Jennifer 8 (id.), prostituée au grand coeur de Robert De Niro dans Mad dog and glory (1993) ou encore auto-stoppeuse hippie au pouce démesuré dans l'excentrique Even cowgirls get the blues (id.) de Gus Van Sant. 1994 est l'année de la consécration : Uma Thurman se retrouve en tête d'affiche du cultissime Pulp fiction de Quentin Tarantino, Palme d'Or au Festival de Cannes. Son rôle de pseudo-actrice junkie vitime d'une overdose lui vaut d'être citée à l'Oscar du Meilleur second rôle féminin. Après la comédie romantique Entre chiens et chats, elle assoit définitivement son sex appeal à Hollywood en prêtant ses traits à la vénéneuse Poison Ivy dans Batman & Robin (1997) et en revêtant la très moulante tenue d'Emma Peel dans l'adaptation cinématographique de la série Chapeau melon et bottes de cuir (1998). Donnant la réplique à son compagnon à la ville, Ethan Hawke, dans le futuriste Bienvenue à Gattaca (1998), elle tourne sous la direction de Woody Allen dans Accords et désaccords (1999) et se montre également à l'aise dans des fresques littéraires (Les Misérables) et des films d'époque comme Vatel (2000) de Roland Joffé et La Coupe d'or (id.) de James Ivory. Deux ans plus tard, Uma Thurman s'entraîne durement aux arts martiaux pour le tournage du dyptique Kill Bill (2003), sanglante histoire de vengeance qui marque sa seconde collaboration avec Quentin Tarantino. De retrouvailles, il en est également question pour Be cool (2005), la suite de Get shorty, la belle se déhanchant à nouveau aux côtés de John Travolta, son partenaire de danse dans Pulp fiction.
Retour Haut de page