Accueil » Personnalités » Roland Giraud » Biographie

Roland Giraud

Vous connaissez Roland Giraud ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Roland Giraud sur bdfci.infoVoir les photos de Roland Giraud sur bdfci.infoVoir les photos de Roland Giraud sur bdfci.infoVoir les photos de Roland Giraud sur bdfci.infoVoir les photos de Roland Giraud sur bdfci.infoVoir les photos de Roland Giraud sur bdfci.info
Date de naissance : 14 février 1942
Roland Giraud s'intéresse très tôt à la comédie et commence à prendre des cours de théâtre dans les années 60. Il enchaîne différents emplois de figurant ou encore de doubleur avant d'entrer dans la troupe de Coluche en 1971. C'est également à cette époque qu'il se lie avec la troupe du Splendid dont le théâtre faisait face à celui de Coluche.Il obtient son premier rôle au cinéma en 1974 grâce à Michel Audiard dans Bons baisers... à lundi, mais restera éloigné des plateaux jusqu'en 1977 pour réapparaître dans le seul film réalisé par Coluche Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine. Ce film choral préfigure d'ailleurs ceux auxquels Roland Giraud aura plusieurs fois l'occasion de participer tout au long de sa carrière, à l'exemple de Elle voit des nains partout ! (1982, Jean-Claude Sussfeld), Liberté, égalité, choucroute (1985, Jean Yanne) et Les Secrets professionnels du Dr Apfelglück (film collectif de 1991).Tournant presque exclusivement des comédies, c'est avec un autre "film de copains", Papy fait de la résistance (1983, Jean-Marie Poiré), qu'il accède à la notoriété grâce à son interprétation du général Spontz. Trois hommes et un couffin (Coline Serreau), plus grand succès de l'année 1985, en fait un des acteurs les plus populaires des années 80. Il reprend d'ailleurs son rôle aux côtés de Michel Boujenah et André Dussollier dans la suite également réalisée par Coline Serreau 18 ans après (2003).
Retour Haut de page