Accueil » Personnalités » Stephen Rea » Biographie

Stephen Rea

Vous connaissez Stephen Rea ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Voir les photos de Stephen Rea sur bdfci.infoVoir les photos de Stephen Rea sur bdfci.infoVoir les photos de Stephen Rea sur bdfci.infoVoir les photos de Stephen Rea sur bdfci.infoVoir les photos de Stephen Rea sur bdfci.infoVoir les photos de Stephen Rea sur bdfci.info
Date de naissance : 31 octobre 1946
D'origine irlandaise, Stephen Rea commence sa carrière au théâtre, à Dublin, puis à Londres. Après être apparu dans divers téléfilms ou séries télévisées, l'acteur fait ses premiers pas au cinéma en 1982 dans Angel, premier long métrage d'un réalisateur irlandais nommé Neil Jordan. C'est le début d'une longue et fidèle relation, Stephen Rea figurant au générique de nombreux films de Neil Jordan, de La Compagnie des Loups à La Fin d'une liaison en passant par Entretien avec un vampire, Michael Collins, Butcher Boy ou encore Premonitions . Mais c'est en 1992 que la collaboration entre les deux hommes atteint son apogée avec le troublant The Crying Game pour lequel Stephen Rea est cité à l'Oscar et au British Academy Awards du Meilleur rôle masculin. Alternant grosses productions et films indépendants, l'acteur apparaît également dans Prêt-à -porter de Robert Altman, Angie de Martha Coolidge ou encore D'Artagnan de Peter Hyams en 2001. Le drame Evelyn, tourné en Irlande avec Pierce Brosnan l'année suivante, donne l'occasion à l'acteur, très attaché à ses racines, de retrouver son pays natal -il interprètera d'ailleurs peu après le rôle-titre de Bloom, adaptation d'Ulysse, le chef-d'oeuvre du grand écrivain irlandais James Joyce.Toujours en Irlande, il apparaît dans un film à petit budget, Proud de Mary Pat Kelly, avant de prendre part à la distribution du thriller Memories aux côtés de Ryan Phillippe et Sarah Polley. Il persévère dans ce registre avec Control de Tim Hunter, pour lequel il partage l'affiche avec Willem Dafoe et Ray Liotta.
Retour Haut de page