Accueil » Films » Année 2018 » » Description générale

Detective Dee 3: La légende des Rois célestes 3D

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 16,00 pour 1 vote(s)
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Detective Dee: The Four Heavenly Kings
Fiche mise à jour le 10/08/2018
Année de production : 2018
Réalisé par : Tsui Hark
Acteurs principaux : Mark Chao, Carina Lau, Shaofeng Feng
Date de sortie : 08 août 2018
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Les Bookmakers/The Jokers 
Distributeur international : Huayi Brothers International 
Durée : 132 minutes
Origine(s) : Hong-Kong 
Genre(s) : Arts Martiaux Historique 
Pellicule : couleur
Format de projection : 1.85 (2D, 3D et 4Dx dans certaines salles)
Format son : Dolby Atmos
Visa d'exploitation : 149280
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
76%
Synopsis :
Une vague de crime perpétrée par de mystérieux guerriers masqué terrifie l’Empire de la dynastie des Tang. Alors que le Détective Dee se retrouve en charge de l’enquête, ses découvertes prennent vite une tournure surnaturelle. Les sculptures du palais impérial prennent vie et les quatre rois célestes sont plus menaçant que jamais… Il se pourrait bien que le Détective Dee soit confronté à son plus grand défi, alors même qu’il doit faire face aux accusations de sa pire ennemie, l’impératrice Wu.

Vos commentaires et critiques :

Detective_Dee_3_La_legende_des_Rois_celestes

Le Sherlock Holmes chinois du VIIe siècle est de retour. Pour sa troisième aventure sous la direction survoltée de Tsui Hark, le détective Dee doit affronter une redoutable bande de guerriers masqués, empêcher que des sorciers ne mettent la main sur Dragon docile (sic) — son épée indestructible forgée à partir d’une météorite —, et, comme d’habitude, déjouer les complots de l’impératrice Wu, son ennemie jurée… Le plus fou des cinéastes hongkongais ne change pas une formule qui a fait ses preuves. Cette Légende des rois célestes, comme celle du Dragon des mers qui l’a précédée, en 2014, associe combats d’arts martiaux défiant les lois de la gravité, récit d’aventures feuilletonesque à digressions multiples et magie délirante dans des décors et des costumes d’un luxe extravagant. Pour concurrencer les blockbusters hollywoodiens, la franchise asiatique va toujours plus loin dans la démesure — au risque de l’épuisement du spectateur… Clou du film ? Un affrontement insensé (l’utilisation de la 3D étant, une nouvelle fois, très inventive) entre un King Kong albinos et un bouddha géant au corps constitué de milliers d’yeux. A part peut-être les cascades de Mission : Impossible, Fallout (lire page 58), il sera difficile de trouver plus spectaculaire à voir au cinéma cet été. Mais la prochaine fois, vénérable Tsui Hark, faites-nous une faveur : moins d’effets spéciaux, moins de plans et, surtout, moins de bruit !


Retour Haut de page