Accueil » Films » Année 2018 » » Description générale

Robert Enrico - Les Années 60

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Cycle Robert Enrico
Fiche mise à jour le 01/08/2018
Année de production : 2018
Réalisé par : Robert Enrico
Date de sortie : 01 août 2018
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Héliotrope Films 
Distributeur international : non renseigné
Durée : non renseignée
Origine(s) : France 
Genre(s) : Aventure 
Pellicule : couleur
Format de projection : non renseigné
Format son : non renseigné
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
76%
Synopsis :
Rétrospective des cinq longs métrages réalisés par Robert Enrico au cours des années 60.
- La Belle Vie (1962)
- Les Aventuriers (1966)
- Tante Zita (1968)
- Ho ! (1968)

Vos commentaires et critiques :

Rétrospective des cinq longs métrages réalisés par Robert Enrico au cours des années 60.
- La Belle Vie (1962) : son 1er long métrage, présenté à la Mostra de Venise et Prix Jean Vigo en 1964, sorti très tardivement et confidentiellement à cause de la censure militaire qui l’a frappé.
- Les Aventuriers (1966) : l’un de ses « classiques » (avec Le vieux fusil), avec le trio Alain Delon, Lino Ventura et Joanna Shimkus, et qui vient de faire l’objet d’une toute nouvelle restauration 4K présentée à la Cinémathèque Française dans le cadre du Festival « Toute la mémoire du monde », le 7 mars dernier.
- Tante Zita (1968) : l’un de ses plus beaux films, pourtant méconnu, le portrait sensible et bouleversant d’une femme qui se révèle à elle-même le temps d’une nuit agitée (un peu dans l’esprit de « Cléo de 5 à 7 »). Avec Joanna Shimkus dans le rôle principal, et de superbes personnages secondaires incarnés par Suzanne Flon, Katina Paxinou et Robert Fresson.
- Ho! (1968) : une œuvre oubliée et pourtant très attachante, avec un Jean-Paul Belmondo étonnant dans le rôle principal, et Joanna Shimkus dans sa troisième et dernière collaboration avec Enrico.


Retour Haut de page