À couteaux tirés

Vous aimez ce film, notez le !
La note moyenne actuelle est de 15,00 pour 1 vote(s)
Célèbre auteur de polars, Harlan Thrombey est retrouvé mort dans sa somptueuse propriété, le soir de ses 85 ans. L'esprit affûté et la mine débonnaire, le détective Benoit Blanc est alors engagé par un commanditaire anonyme afin d'élucider l'affaire. Mais entre la famille d'Harlan qui s'entre-déchire et son personnel qui lui reste dévoué, Blanc plonge dans les méandres d'une enquête mouvementée, mêlant mensonges et fausses pistes, où les rebondissements s'enchaînent à un rythme effréné jusqu'à la toute dernière minute.
À couteaux tirés

Vos commentaires et critiques :

Un célèbre auteur de romans policiers a « peut-être » été assassiné. Tandis que la famille de ce riche patriarche attend la lecture du testament, un détective privé enquête avec l’aide de l’infirmière du défunt. Pleine de rebondissements et se présentant comme un pastiche coloré des whodunit d’Agatha Christie, cette comédie policière est à l’image des trompe-l’œil qui abondent dans la décoration du manoir où se déroule l’essentiel de l’action : un film qui en cache un autre. En l’occurrence, une jouissive satire de l’Amérique de Trump. Le film offre un formidable terrain de jeu à sa distribution bigarrée. Jamie Lee Curtis et Toni Collette s’avèrent tout spécialement savoureuses. À l’inverse, Daniel Craig force inutilement le trait. Enlevé, drôle et trépidant, À couteaux tirés marque pour Rian Johnson un heureux retour aux sources, lui dont le premier long métrage, Brick, était un autre exercice de style policier, dans le roman et le film noir celui-là.