Accueil » Films » Année 1976 » » Description générale

Mesdames et messieurs, bonsoir

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Signore e signori, buonanotte
Fiche mise à jour le 31/03/2017
Année de production : 1976
Réalisé par : Leonardo Benvenuti, Luigi Comencini, Piero De Bernardi, Agenore Incrocci, Nanni Loy, Ruggero Maccari, Luigi Magni, Mario Monicelli, Ugo Pirro, Furio Scarpelli, Ettore Scola
Date de sortie : 02 août 1978
Date de reprise : 05 avril 2017
Distributeur France : Les Films du Camélia 
Distributeur international : Titanus Distribuzione 
Durée : 102 minutes
Origine(s) : Italie 
Genre(s) : Comédie 
Pellicule : couleur
Format de projection : 1.85
Format son : Mono
Visa d'exploitation : 47930
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci : non encore calculé
Synopsis :
Le présentateur de TG3 s’adresse à ses spectateurs : ce soir, au programme, les actualités, puis la leçon d’anglais, des débats, un épisode de série... Une soirée presque normale sur la télévision italienne, en quelque sorte…
Film à sketches collectif parodiant un programme télévisé italien.

Vos commentaires et critiques :

Mesdames_et_messieurs_bonsoir

Ce film est une satire très caustique et parfois même cruelle des institutions italiennes dans leurs représentations de classes : armée, justice, politique, Vatican et ministres…La violence de l’insolence et de l’irrespect déployés contre ces fameux « corps constitués » de la classe dirigeante a un impact cinglant – Une caricature au vitriol ».
« Rien n’échappe à leur sagacité et à leur humour décapant… Nous sommes ici dans le droit fil des Nouveaux monstres. Une satire sociale et un jeu de massacre à l’italienne ».


Retour Haut de page