Accueil » Films » Année 1966 » » Description générale

Sept hommes et une garce

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Sept hommes et une garce
Fiche mise à jour le 31/08/2017
Année de production : 1966
Réalisé par : Bernard Borderie
Acteurs principaux : Jean Marais, Marilù Tolo, Sylvie Bréal
Date de sortie : 01 mars 1967
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Pathé Consortium Cinéma 
Distributeur international : non renseigné
Durée : 90 minutes
Origine(s) : France Italie Roumanie 
Genre(s) : Aventure 
Pellicule : couleur
Format de projection : 35-2.35:1
Format son : Mono
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
74%

Synopsis :
Amis et rivaux, Dorgeval et Duprat, deux capitaines de l'armée de Bonaparte, arrivent en Italie en conquérants, et pénètrent dans une demeure seigneuriale abandonnée. Là, une ravissante comtesse italienne, Carlotta, s'ennuie à mourir dans le château de son père, et attend avec une joie secrète l'arrivée des Français. Pour mieux parvenir à ses fins, Carlotta se déguise en servante et fait boire du narcotique aux deux capitaines. qui se réveillent le lendemain, pour apprendre que la troupe a poursuivi sa route et qu'ils risquent fort d'être portés déserteurs. Ils contraignent alors Carlotta à prendre sa carriole et à les conduire vers l'armée française. Ils recueillent en route d'autres soldats français égarés.
Bientôt, ce sont sept hommes dont va se gausser notre capricieuse et coquette Carlotta, entre lignes françaises et autrichiennes. Dorgeval et Duprat comprennent les manoeuvres de la belle « garce » et décident de se venger. Ils l'obligent à se baigner nue pour capturer une patrouille autrichienne, s'emparer des armes, des uniformes et des chevaux, tandis que les soldats sont allés rejoindre la belle dans l'eau vive. Cependant, Carlotta a sa revanche, entraînant les chevaux dans une folle course. Mais lorsque Carlotta voit les Français prisonniers des Autrichiens et sur le point d'être fusillés, elle comprend qu'elle est allée trop loin, et elle s'ingénie, déployant toutes ses ruses, à sauver ces jeunes hommes qui sont de si gais compagnons.

Retour Haut de page