Accueil » Films » » Description générale

Prévert fait son cinéma

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Rétrospective Jacques Prévert
Fiche mise à jour le 13/03/2018
Année de production : non renseignée
Réalisé par : Pierre Prévert, Richard Pottier, Jean Renoir, Jacques Becker, Marcel Carné, Christian-Jaque, Jean Grémillon, Edmond T. Gréville, Pierre Billon, Eli Lotar, Paul Grimault, André Cayatte, Georges Franju, Jean Delannoy, Joris Ivens
Date de sortie : 21 février 2018
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Tamasa Distribution 
Distributeur international : non renseigné
Durée : non renseignée
Origine(s) : France 
Genre(s) : Drame 
Pellicule : noir et blanc
Format de projection : non renseigné
Format son : non renseigné
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
76%

Synopsis :
“Il y a un mot dans le cinéma qui est devenu embêtant, c’est le mot dialoguiste. J’ai travaillé pour le cinéma. J’y travaille encore. J’ai fait les dialogues d’histoires que j’avais faites ou refaites. Le mot dialoguiste isolé du mot scénariste, c’est comme si en peinture on distinguait le type qui peint la campagne et celui qui peint les arbres, l’arbriste .” Jacques Prévert, Image et son, 1965
cycle
rétrospective de 12 longs métrages : Si j’étais le patron (1934) et Un oiseau rare (1935)de Richard Pottier, Le crime de monsieur Lange (1936) de Jean Renoir, Jenny (1936), Le jour se lève (1939), Les enfants du Paradis (1946) et Les portes de la nuit (1946) de Marcel Carné, Les disparus de Saint-Agil (1938) et Sortilèges (1945) de Christian-Jaque, Remorques (1939-1941) de Jean Grémillon, Les amants de Vérone (1949) d’André Cayatte, Le roi et l’oiseau (1980) de Paul Grimault programme de cinq courts métrages : Deux escargots s’en vont (2016) de Jean-Pierre Jeunet et Romain Segaud, La Seine a rencontré Paris (1957) et Le petit chapiteau (1963) de Joris Ivens, Aubervilliers (1946) d’Eli Lotar, Prix et profits, la pomme de terre d’Yves Allégret (1932)

Vos commentaires et critiques :

Une rétrospective en 12 films et 5 courts en versions restaurées

Si j'étais le patron de Richard Pottier (1935)
Un oiseau rare de Richard Pottier (1935)
Le Crime de Monsieur Lange de Jean Renoir (1935)
Jenny de Marcel Carné (1936)
Les Disparus de Saint-Agil de Christian-Jacque (1938)
Le Jour se lève de Marcel carné (1939)
Remorques de Jean Gémillon (1939)
Les Amants de Vérone d’André Cayatte (1949)
Les Enfants du Paradis de Marcel Carné (1943)
Sortilèges de Christian-Jaque
Les Portes de la nuit de Marcel Carné (1946)
Le Roi et l’oiseau de Paul Grimault (1981)


Retour Haut de page