Accueil » Films » » Description générale

Rétrospective Ingmar Bergman - Partie 1 & 2 TP

Vous aimez ce film, notez le !
Personne n'a encore voté pour ce film !
Vous connaissez ce film ? Vous l'avez vu ?
Cette fiche est certainement incomplète !
Et vous pouvez l'enrichir de manière très simple !
Il suffit de vous inscrire, de vous connecter et d'ajouter des renseignements !
Ces renseignements seront validés puis disponibles, pour tous, et vous aurez contribué à la plus grosse base de données cinématographique française !
Titre original : Rétrospective Ingmar Bergman en 13 films
Fiche mise à jour le 09/10/2018
Classification : Tous publics
Année de production : non renseignée
Réalisé par : Ingmar Bergman
Date de sortie : 26 septembre 2018
Date de reprise : non renseignée
Distributeur France : Carlotta Films 
Distributeur international : non renseigné
Durée : non renseignée
Origine(s) : Suède 
Genre(s) : Drame 
Pellicule : couleur
Format de projection : non renseigné
Format son : non renseigné
Visa d'exploitation : non renseigné
Budget : non renseigné
Site officiel : non renseigné
Indice Bdfci :
76%
Synopsis :
13 chefs-d'œuvre incontournables du célèbre cinéaste suédois pour la 1re fois au cinéma en version restaurée.
Musique dans les ténèbres 1947, La Prison 1948, Jeux d'été 1951, Monika 1953, Sourires d'une nuit d'été 1955, Le Septième sceau 1957, Les Fraises sauvages 1957, La Source 1960, Les Communiants 1963, Persona 1966, Cris et chuchotements 1972 , Scènes de la vie conjugale 1973, Sonate d’automne 1978

Vos commentaires et critiques :

Auteur d'une cinquantaine de longs-métrages réalisés entre 1946 et 2003, Ingmar Bergman occupe une place essentielle dans le patrimoine cinématographique mondial. Influencé aussi bien par le cinéma français des années 1930 que par le néoréalisme italien ou le romantisme allemand, le « magicien du Nord » n'a eu de cesse d'autopsier les rapports familiaux et amoureux, dévoilant ainsi sa passion pour les femmes - et les actrices - mais aussi sa lucidité face à la vie de couple et à la famille. Cette rétrospective propose de (re)découvrir une œuvre protéiforme, parfois onirique (Le Septième Sceau, La Source), parfois légère (Sourires d'une nuit d'été), souvent tragique (Scènes de la vie conjugale, Sonate d'automne) où Bergman se révèle un formidable peintre des visages. Plus de six ans après la mort du cinéaste, son oeuvre reste indéniablement une référence majeure pour de nombreuses générations de réalisateurs, de Woody Allen à Pedro Almodóvar, de Philippe Garrel à Arnaud Desplechin en passant par Asghar Farhadi.

Musique dans les ténèbres 1947
La Prison 1948
Jeux d'été 1951
Monika 1953
Sourires d'une nuit d'été 1955
Le Septième sceau 1957
Les Fraises sauvages 1957
La Source 1960
Les Communiants 1963
Persona 1966
Cris et chuchotements 1972
Scènes de la vie conjugale 1973
Sonate d’automne 1978


Retour Haut de page